Conseils zéro déchet pour bébé

3/16/2018 2:45:12 PM

Réduire ses déchets, c’est bien, mais avec bébé, on peut vite se sentir dépassé. Pas de panique : Dream Act vous propose 5 actions zéro-déchet économiques et faciles à mettre en place pour l’arrivée de Poussin.

Couches et lange : on passe au lavable !

Ton enfant va consommer près de 4500 couches jusqu’à ses 3 ans. Impressionnant, non ? Pour chaque enfant, l'achat de couches jetables représente un coût variable entre 1000 à 2500 euros au global. Un sacré budget alloué aux déchets organiques de bébé !

Les couches jetables sont donc d'une part désastreuses pour l’environnement : leur production nécessite beaucoup d'eau et de pétrole, elles sont bourrées de produits chimiques, et enfin emballées et packagées à outrance dans des matières non recyclables. Elles sont d'autre part douteuses pour la santé de bébé si l'on en croit l'étude sur les couches aux résidus toxiques de 60 Millions de Consommateurs. Mais elles sont finalement et surtout : très chères.

La bonne option zéro déchet, écologique et économique est évidemment la couche lavable. Et c’est en réalité toute la routine du change et du bain qui peut se transformer : investir dans des lingettes en coton plutôt que dans des jetables pleines de produits chimiques, trouver une débarbouillette pour remplacer les mouchoirs quand bébé a le visage tout sale, remplacer les cotons-tiges par un cure-oreille réutilisable… Tu peux aussi te renseigner sur les produits solides ou de fabrication maison pour nettoyer bébé.

 

Des recettes naturelles pour la peau de bébé

Fabriquer ses cosmétiques est une alternative zéro déchet pour soi qu’on peut aussi appliquer à bébé. Si des savons et shampoings solides pour tout-petits existent déjà dans le commerce, tu peux aussi préparer ton propre liniment (substance grasse ou huileuse dont on enduit la peau). Pour cela, il te suffit de mélanger 125 ml d’eau de chaux (disponible en pharmacie) et 125 ml d’huile végétale de votre choix : olive, lin, noix... Pour lier la préparation et ne pas avoir à la secouer avant chaque utilisation, tu n'as qu'à ajouter une cuillère à soupe de cire d’abeille (trouvable en magasin bio), que tu fais fondre au préalable au bain-marie.

Bébé à le nez bouché ? Un sérum physiologique, c’est juste de l’eau salée ! Mets à bouillir 9 grammes de gros sel marin dans 1 litre d’eau, laisse refroidir puis remplis une poire avant d'approcher le nez de bébé.

Bébé a les fesses rouges ? Tu peux utiliser de l'huile d'olive pure naturelle ou du beurre de karité pur et bio

  Le beurre de karité est particulièrement recommandé aux peaux les plus sèches.

Beurre de karité pur bio Karethic

 

 Vêtements : vive l’occasion, le troc et… la location

La tentation quand on devient parent, c’est d’accumuler les bodies trop mignons croisés dans les magasins, sans parler des cadeaux de toute la famille gaga devant la face de Babychou. Et au-delà de l’envie, bébé en consomme, des vêtements avec tous ses changements de taille ! La solution économique et écologique la plus simple, c’est l’occasion. On peut acheter sur les sites spécialisés ou dans les brocantes puis revendre après usage, voire même pratiquer le troc.

Chez Dream Act, notre coup de coeur c'est la location. Le principe ? Partager un dressing avec d’autres parents ! On emprunte des vêtements quelques temps, avant de les rendre (tous les changements de taille ou de saison…) et d’en choisir de nouveaux. L’entreprise sociale Tale Me propose par exemple des vêtements pour future maman et enfants, éthiques et tendance, qui deviennent abordables grâce à ce principe de location. On se fait plaisir tout en partageant la valeur des vêtements : ici, l’usage est privilégié à la possession. Si on a quand même envie d’acheter mais de garder plus longtemps, on peut aussi opter pour des vêtements évolutifs qui durent jusqu’à deux ans grâce à des coupes bien pensées avec des systèmes de boutons qui permettent de modifier la longueur et l'amplitude des vêtements.

 Manteau évolutif Kidikado zéro déchet
Manteau évolutif Kidikado

 

Jouets : recycler et revaloriser

Pour les jouets, il n'y a pas de mystère : on évite de succomber au premier jeu mignon qui passe à la télé, on privilégie les jeux et activités ludiques et créatives ! Chez Dream Act, on a plein d'idées pour occuper les enfants de façon responsable et pédagogique alors fais le tour pour t'inspirer !

On a aussi déniché de bonnes adresses pour recycler et partager ses jouets ou livres. L'assocation Rejoué donne une seconde vie aux jouets de nos enfants : elle récolte, rénove ou transforme les jouets, avant de les remettre en vente. Chaque jeu passe bien sûr un contrôle de sécurité (marquage CE, etc). Le plus ? L'association emploie des personnes en situation de précarité ou sans emploi stable pour les accompagner personnellement dans réinsertion professionnelle. 

Dans le même esprit, l'association Recyclivre récupère tes livres directement chez toi en camionnette électrique pour les revendre en occasion et soutenir des programmes d'éducation. En participant - par le don ou l'achat -, tu encourages l'économie circulaire et tu luttes contre l'illétrisme ! L'association est présente à Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes et Paris, et récolte aussi les CDs, DVDs, vinyles, jeux vidéos. Comme Rejoué, toute la gestion des stocks est prise en charge par une entreprise d’insertion professionnelle.

Recyclivre, l'association qui recycle tes livres 

Économiser l’eau : la baignoire shantala

Le shantala est une petite baignoire physiologique qui a la forme d’un grand seau. Elle consomme très peu d’eau : 1 ou 2 litres seulement, contre 20 litres d’eau pour une baignoire enfant classique. Une économie non négligeable ! En plus, son design en profondeur conserve la chaleur plus longtemps. La forme physiologique du shantala immerge bébé dans l’eau jusqu’aux épaules pour le tenir bien au chaud, et aide à le soulager pendant la période de coliques. Le plus qu'on adore chez Dream Act  ? Bébé se tient assis tout seul rapidement dans la baignoire shantala, ce qui libère les mains des parents et leur permet de jouer facilement avec lui. Enfin, la baignoire shantala est petite et légère, elle prend peu de place et se recyclera facilement plus tard en tant que seau ou comme bac à linge.

Cécile Puyhardy

Article rédigé par :

Cécile Puyhardy

Dream Actors say:

No comment left for the moment

Leave a comment

×