Humans of Dream Act - Les petites choses de Fanny

Rarement abordé par les écologistes, le concept d'écologie intérieure prend désormais racine dans les têtes des personnes touchées par les causes environnementales, la préservation de la planète et le réchauffement climatique.

Les minimalistes, les vegan ou encore les adeptes de DIY peuvent témoigner, changer son mode de vie commence d'abord par se changer soi-même.

C'est pourquoi, pour parfaire nos connaissances, l'équipe Dream Act est allée à la rencontre de Fanny, l'auteur du blog green les petites choses de Fanny qui nous guide sur le chemin du green.

Quel a été le déclic qui t'a sensibilisé aux questions sociétales et environnementales?

J’ai toujours été très connectée à la nature, avec cette pulsion innée qui m’anime un peu plus chaque jour à en prendre soin. A respecter tout le vivant, en commençant par moi-même.

Ce que j’appelle l’écologie intérieure. Après avoir pris conscience, il y a quelques années, que l’environnement au sein duquel j’évoluais ne me convenaient pas et que je n’étais pas alignée, j’ai entrepris un changement de vie pour retrouver mes essentiels.

Je suis alors partie en Nouvelle-Zélande pour un merveilleux voyage d’un an dans une nature brut et sauvage. Voyage s’est avéré être finalement un vrai cheminement intérieur.

Aujourd’hui j’ai un mode de vie simple et minimalisme, rempli de belles petites choses bio et naturelles.

Comment as-tu changé les choses à ton échelle?

De par mon blog green et engagé et mon activité de conseillère en beauté naturelle, je plante des graines à longueur de journée. Elles germent dans le cœur de ces milliers de personnes qui croisent ma route, mes mots. C’est ma façon à moi d’inspirer le monde à adopter un mode de vie responsable et éthique.

"Mais c’est surtout en me changeant moi, que je change le monde."

Aujourd'hui qu'est-ce qui a changé dans ta vie?

Absolument tout ! C’est un véritable cercle vertueux. On commence par changer sa routine beauté pour une salle de bain plus naturelle et minimaliste et on se retrouve avec une maison entièrement écolo. Tous nos gestes deviennent responsables. Pas en un jour bien sûr, mais on attrape vite le virus green. Aujourd’hui, il est difficile pour moi de concevoir ma vie autrement, même si je reste une écolo imparfaite !

Julie Batut

Article rédigé par :

Julie Batut

Les avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Donnez votre avis

×
Produit(s) suggéré(s)
{{item.brand.name}}
{{item.name}}
Aucun produit ne correspond à cette recherche.
Webzine
{{item.title}}
Aucun article ne correspond à cette recherche.