Ça change quoi le commerce équitable ? L'exemple d'Afrika'tiss

05/06/2018 11:14:05

Ça change quoi, le commerce équitable ? Ça touche qui ? Concrètement, quelle différence avec le commerce usuel ?

On t'explique l'impact d'un mode de production respectueux de l'homme et la planète à travers une collaboration pleine de sens :  PANAFRICA, la marque de tennis en wax haute en couleur s'est associée à AFRIKA’TISS pour lancer un nouveau modèle de baskets 100 % équitable. Histoire de comprendre qui sont les personnes derrière ton achat responsable, et ce qui change pour eux.

 

Afrika’tiss : formation et salaire minimum

L’association Afrika’tiss, avec à sa tête la très chouette Mariette, est née en 2013 avec la création d’un centre de tissage de coton au Burkina Faso. L’association met au point un programme de formation dans le but d’intégrer des femmes et de leur permettre de se dégager un salaire régulier avec l’activité de tissage.

Ces jeunes femmes sont rémunérées au mètre, cependant leurs salaires ne peuvent descendre en dessous d’une certaine limite afin d’être sûr qu’elles reçoivent une rémunération décente.

 

Panafrica x Afrika'Tiss

Vulfran, co-fondateur de Panafrica rencontre Mariette lors d'une table ronde sur la mode éthique. Conquis par ses actions, il imagine une collaboration pour appuyer et mettre en lumière cette démarche éthique de commerce équitable. Cela démarre par l’inscription d’Afrika’tiss dans le Programme Walk for School de Panafrica. Ce programme reverse 10% des revenus de Panafrica entre plusieurs associations et a permis de récolter plus de 3 000 euros en 2017.

Une activité émancipatrice

L’associations Afrika tiss a pour but d’améliorer les conditions de vie des femmes en Afrique. Dans l’atelier de Ouagadougou, les jeunes femmes sont rémunérées à leurs juste valeur et à la hauteur de leur travail. Afrika'Tiss les accompagne dans leurs démarches d’émancipation : programme d'alphabétisation contre l’illettrisme et ateliers d’entrepreneuriat afin qu’elles puissent, à l’avenir, lancer leurs propres activités si elles le souhaitent.

 

Mais alors comment ça marche ?  

Le coton est produit au Burkina Faso et tissé par 30 femmes employées à mi-temps dans les ateliers de l’association à Ouagadougou. Les couleurs choisies sont décidées en collaboration avec la marque et l’association afin de faciliter le processus de production qui est plus long qu’un processus classique. PANAFRICA achète le coton tissé, qu’ils font doubler en France. La matière est envoyée dans des ateliers avec qui travaille Panafrica depuis le début à Casablanca (Maroc), pour l’assemblage.

 

Comment soutenir ces initiatives ?

Pour soutenir cette initiative et suivre l'aventure des deux marques, tu peux :

Suivre Afrika'Tiss sur leur site internet

Suivre Panafrica sur Instagram

Acheter le produit de leur collab' sur Dream Act

Coliane Rouque

Article rédigé par :

Coliane Rouque

Les avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Donne ton avis

×