Les encres de Corvus : un salon de tatouage vegan friendly

# Service

Devenu branché, tendance et fashion, le tatouage s'est démocratisé au cours des dernières années pour devenir plus esthétique, artistique et innovant.

Loin d'être tabou ou stigmatisé comme autrefois, nombreuses sont les personnes tatouées qui ne correspondent plus aux critères du mauvais garçon ou de la fille de mauvaise vie.

C'est dans ce contexte que l'équipe Dream Act est allée rencontrer, Lise Lalève, connue sous son nom d'illustratrice Corvus, pour découvrir son salon de tatouage vegan.

Plus qu'un salon de tatouage vegan

 
Situé à Marmande, dans le Lot-et-Garonne, la boutique les encres de Corvus interpelle dès le premier regard comme une invitation au dessin plus qu'un salon de tatoo classique.
 
A la genèse de ce projet, on trouve Lise, une artiste autodidacte à la fois illustratrice, fresquiste (créatrice de fresques murales à la fois en extérieur et à l'intérieur) et tatoueuse qui a fait de son rêve d'enfant une réalité.
 
En entrant dans la pièce principale, notre curiosité est directement interpellée par la fresque qui orne le mur et s'inscrit comme un rappel à sa passion pour l'environnement.
 
Puis, plus on s'avance plus on pénètre dans son univers artistique avec ses tableaux au mur, ses reproductions en dessins et ses objets créés à la main.
 
Sa boutique a la particularité de rassembler ces trois métiers en un seul et même lieu telle une galerie d'art dans laquelle elle expose ses dessins comme les œuvres d'art qu'elles sont.

Une tatoueuse vegan qui milite à sa façon

A l'heure actuelle, la majorité des encres de tatouage sur le marché sont vegan... Mais elle souhaitait aller plus loin dans sa démarche écolo !
 
En effet, vegane pratiquante et militante pour la protection environnementale et les animaux, elle nous confiait qu'il était impensable pour elle que sa boutique ne soit pas en cohérence avec ses convictions personnelles.
 
Ainsi, en plus des encres vegan, elle propose un service de tatouage vegan qui va de la conception, à la réalisation et qui s'étend jusqu'à la cicatrisation du tatouage.
 
Pour cela, elle utilise :
  • Une encre de Chine vegan pour ses dessins de tattoo et ses tableaux
  • Une encre de tatouage vegan pour son aiguille : non testée sur les animaux et qui ne contient pas de produits ou sous produits animaliers.
  • La crème Hustle Butter pour la cicatrisation : fabriqué aux États-Unis c'est le seul produit de soin naturel, vegan et sans pétrochimie disponible à ce jour pour le domaine du tatouage.
Par ailleurs, toujours pour être cohérente avec ses valeurs, elle tente de contribuer au maximum à la préservation de l'environnement tout en suivant les normes d'hygiène drastiques de l'activité de tatouage qui produit beaucoup de déchets.
 
On la voit donc multiplier les efforts en se servant de :
  • Microfibre plutôt que de sopalin pour faire son ménage,
  • D'un nettoyeur vapeur plutôt que de détergents pour nettoyer le sol,
  • D'ampoules Led pour éclairer sa boutique.
Soumise à la réglementation - notamment pour les produits stériles à usage unique - elle réalise tout un travail de recherche pour dénicher les bons produits vegan en attendant de nouvelles autorisations pour distribuer des savons de production locale par exemple.

Des produits de tatouage veganes importés en France

Pas forcément écologiques, avec un niveau empreinte carbone moins intéressant, les produits vegans utilisés et proposés chez Corvus sont en général anglo-saxons en provenance des États-Unis ou de l'Angleterre.
 
Elle a fait ce choix car elle ne souhaite pas lésiner sur la qualité de ses produits et que l'aspect vegan de sa boutique n'est pas quelque chose qu'elle met en avant dans sa communication (Elle n'en parle pas avant le 1er rendez-vous avec un client).
 
De plus, elle explique cela car il y a encore très peu voire pas du tout de produits français pour le marché du tatouage.
 
La France étant encore très en retard pour ce qui est de la production de produits naturels, vegan et écologiques pour le tatouage, il lui arrive parfois de rassurer ses clients sur l'inquiétude que peut susciter l'absence de tests sur les animaux des produits...
 
A l'inverse, les anglo-saxons sont précurseurs dans le domaine du tatouage - avec notamment 23% des américains tatoués selon une enquête du Pew Research Center - et développent leur gamme vegan plus rapidement.
 

Une boutique de tatouage vegan qui suscite les passions

 
Décriée, rejetée et insultée sur les réseaux sociaux d'une part, cette ancienne assistante sociale et sa jeune boutique de tatouage ouverte depuis le 1er novembre 2017 déchaînent les passions.
 
Accusée par certains de surfer sur une tendance, son salon de tatouage soulève une vraie question sur la part du véganisme dans le monde du tatouage voire de la société.
 
Soutenue d'autre part, elle nous avouait avoir été été choquée des personnes qui percevaient sa démarche comme "courageuse" alors qu'elle ne devrait poser aucun problème.
 
C'est pourquoi, en attendant des jours meilleurs pour le véganisme et la cause environnementale en général, elle espère pouvoir créer le débat, animer les discussions pour, pourquoi pas, changer les consciences.
Avner Uzan

Article rédigé par :

Avner Uzan

Les avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Donne ton avis

TU AIMERAS AUSSI

DECOUVRE PLUS DE LIEUX

×