Un écovillage au Portugal

# Bien-être #Plein air

Un autre monde possible, c’est ce que Tamera Healing Biotope I - Portugal tente de prouver un peu plus chaque jour, depuis plus de 50 ans. Cet écovillage, situé dans le sud-ouest du Portugal, est un laboratoire à ciel ouvert que nous avons le plaisir de découvrir de l’intérieur. Nous mettons nos conditionnements de coté et nous nous ouvrons à un monde d’un autre genre. Avec humilité, nous chercherons à vous partager nos découvertes et nos ressentis sur ce lieu si spécial. 😌

Une longue route en terre nous conduit vers le parking. En longeant un grand lac, nous pouvons apercevoir quelques bâtiments ici et là entre les arbres fruitiers. Nous ressentons monter en nous cette petite excitation, pressés de découvrir l’un des modèles les plus aboutis en matière de communautés durables à travers le monde. Une jeune allemande, ayant grandie sur place, nous accueille avant de nous conduire vers nos dortoirs respectifs. Les hommes d’un coté. Les femmes de l’autre.

La visite guidée de l'écovillage commence dans 10 minutes. Au point de rendez-vous, nous faisons la rencontre de deux français, venus suivre un mois de formation en jardinage. 👨‍🌾👩‍🌾 Parmi eux, Sonia, la soixantaine, prof de science à la fac de Bordeaux, passionnée de permaculture et malheureusement, éternelle incomprise parmi ses collègues de travail. Dans la famille «prof mystérieuse avec une double vie», Sonia serait la mère ! 🤭 Elle nous fait part de son enchantement d’être ici. «La formation va bien au-delà du jardin» nous explique-t-elle. «C’est aussi une excellente occasion de se retrouver face à soi». Il est vrai que notre jardin intérieur, tout comme notre jardin extérieur, est parsemé de certaines «mauvaises herbes» que l’on se doit d’enlever si l’on souhaite cultiver des qualités et des relations saines. Cela nous fait extrêmement plaisir d’entrer en contact avec des personnes animées par cette volonté similaire de créer une plus grande harmonie autour de soi… et en soi. 😀

Notre guide, Frederick, se présente enfin. Nous sommes une vingtaine à suivre la visite en anglais, alors qu’une autre guide assure la visite pour une vingtaine de portugais. Cela fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls intéressés !
Frederick vient des Etats Unis et habite au sein de la communauté depuis 7 ans maintenant. Oreilles attentives, téléphone à la main pour la prise des notes, nous sommes prêts pour le tour !! 🤗

C’est à la fin des années 60 qu’un groupe de jeunes allemands, insatisfait par le système politique en place dans leur pays, décide de créer son propre modèle. Son objectif ? Changer le monde. 🌍 Oui, aussi utopiste que cela puisse paraitre, ils sont déterminés à promouvoir un autre modèle de société. Celui-ci serait basé sur la confiance et sur la paix. John Lennon avait donc raison lorsqu’il disait dans sa chanson «Imagine» - «You may say I’m a dreamer, but I’m not the only one». 😉
Un accent particulier est mis sur le développement personnel et la relation à soi. Après tout, vouloir la paix dans le monde commence par créer la paix en soi, n’est-ce-pas ?!
De nombreux axes de travail permettent d’y parvenir : amour, sexualité, art, technologie, écologie, éducation… Chaque membre de la communauté consacre son temps et son énergie à une étude en profondeur de ces sujets. Une particularité que nous avons appréciée est la manière dont ces groupes de travail se forment… Aucun leader n’est désigné officiellement. C’est de manière naturelle et intuitive que les individus se tourneront vers la personne la plus à même de prendre les décisions par rapport à une situation donnée. Ces décisions sont ensuite présentées au sein de la communauté et c’est uniquement en cas de désaccord total de la part d’un des membres que le projet sera remis en question.  Ce mode de prise de décision a l’avantage d’offrir une liberté d’entreprendre à ceux qui le souhaitent, en limitant donc les procédures trop bureaucratiques.

Notre visite se poursuit au sein d'un des potagers, où de grandes parcelles de légumes y sont cultivées. 🥕🥦🍆 Certains espaces respectent les principes de permaculture, via notamment la création d’un éco-système équilibré qui produit en abondance tout en s’auto-entretenant, alors que d’autres sont de type plus classique «pour des questions pratiques », apparemment. A ce jour, 30% de leurs besoins alimentaires sont couverts grâce à leur propre production. Ils manquent de main d’oeuvre pour augmenter cette autonomie mais Frederick nous explique que ce n’est pas leur objectif principal. «Nous aspirons à l’autonomie régionale. C’est pourquoi nous cherchons à soutenir les producteurs bio extérieurs en établissant des partenariats sur du long terme avec eux». Leur force réside dans leur grand nombre... Plus de 200 résidents à temps plein !! Ainsi, ils parviennent parfois à convaincre des agriculteurs à passer à des modes de production plus respectueux du vivant - sans pesticide. Ce n’est pas beau ça ?! 😀

Fin de la visite après deux heures de marche et de discussions passionnantes autour du lieu de plus de 150 hectares. Cela reste trop court mais nous avons quand même beaucoup appris ! Nous faisons un petit saut à la bibliothèque qui regorge de bouquins les uns plus inspirants que les autres. Nous croisons Leila Dregger, l’un des moteurs de la diffusion des écovillages dans le monde, grâce notamment à son livre «1001 ways to heal the planet» via Global Ecovillage Network. Clic. Photo souvenir. Check !! 📷✔️

Le repas est servi à 19h. 🥗 C’est le moment idéal pour faire de nouvelles rencontres et partager nos impressions. Nous avons deux couples à notre table. Le premier vit dans une communauté en Suisse, et a fait la route pour s'inspirer de Tamera. Et l’autre vient d’Allemagne. Avec ce dernier, nous avons eu le plaisir de passer la suite de la soirée ensemble au centre culturel. Peter et Stephanie sont actuellement en tour de la péninsule ibérique en moto. Nous apprécions leur écoute attentive et leur sens de l’humour. Ce qui nous a encore plus touché est leur grande complicité malgré leur caractère littéralement opposé. «Je suis dans le ressenti et le coeur alors que Peter est dans le rationnel et la tête» nous raconte Stephanie en riant. Comme quoi, à partir du moment où l’ouverture d’esprit et le non-jugement est là, toute relation peut être harmonieuse. La bouteille de vin rouge laisse place à quelques carrés de chocolat noir gingembre-citron. Ces petits plaisirs de la vie appréciés en pleine conscience rajoutent encore un peu plus d’intensité à ces moments déjà magiques ! 😋

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous retrouvons tous au «Aula» pour une «Matinée». Tous les dimanches à 10h, l’ensemble de la communauté se rassemble dans cette grande salle pour mieux appréhender et comprendre certains sujets incontournables à la création d’un monde meilleur. Thème du jour : «Croyances et guérison».
Sur scène, un jeune étudiant interroge l’un des membres fondateurs, aujourd’hui âgé de 80 ans, sur ces deux notions - travaillées et disséquées durant la semaine écoulée par le centre d’études dédié à ces questionnements. Nous assistons alors à un échange entre le vieux sage et le jeune apprenti, entre réflexions philosophiques profondes et propos plus imagés. «Ce n’est qu’en créant un biotope de guérison que l’on pourra guérir le monde.» nous explique le vieux sage. «Et la joie et le bonheur s’avèrent être d’excellents outils pour créer ce biotope.»
Comment cultiver ces aspects et les utiliser à des fins de transformations profondes ? Comment vibrer à une telle fréquence que les intentions de guerre ne puissent pas se développer ?
En considérant que « un meurtrier ne serait jamais devenu meurtrier s'il avait évolué dans un environnement d'amour, et cultivé ces valeurs de paix au sein de lui-même »...
Le message semble clair et la voie bien tracée. La guérison du monde passe par soi. La séance prend fin par une danse rythmée et joyeuse qui permet de réveiller en chacun d'entre nous cette énergie créatrice.  Inspirés, nous marchons tranquillement vers le brunch, pour une nouvelle expérience culinaire riche en saveurs, avant de prendre la route vers le sud du pays ! 🖐️🛣️

Dans l’espoir que ce partage, aussi modeste soit-t-il, vous ai donné envie d’en savoir davantage sur ce projet unique. Vous trouverez plus d’infos sur le site internet de Tamera. Que les messages passés résonnent en vous et vous invitent à prendre encore plus conscience de la magie qui réside en chacun d'entre nous.  Nous sommes bien plus que de simples corps physiques, limités par la matière et soumis à une approche cartésienne de la Vie ! 💫

Nous vous envoyons plein de licornes, d’arc en ciel et de papillons qui nous le souhaitons, éclairerons vos coeurs et les ouvriront vers de nouveaux horizons ! 😄🌈

Manon et Fred de CREAttitude

 

Vous aimez les actions de l’association CREAttitude ?
 
Aidez-les à semer des graines de consciences écologiques (don déductible d’impots à 66%) : 
Un écovillage au portugal
Un écovillage au portugal
Un écovillage au portugal
Un écovillage au portugal
Un écovillage au portugal
CREAttitude

Article rédigé par :

CREAttitude

Les avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Donne ton avis

TU AIMERAS AUSSI

DECOUVRE PLUS DE LIEUX

×