Règles écolos et saines : bien choisir ses protections

27/09/2017 17:31:49

Quelles sont les alternatives durables, écologiques et saines aux protections intimes classiques ?

Parce qu'il y a tant de scandales sur les serviettes hygiéniques et les tampons, on a regardé de plus près leur composition... Qui ne nous a pas beaucoup plu. Blanchies au chlore, fabriquées avec de la viscose et du coton sur-fertilisé, les protections classiques sont une véritable catastrophe écologique, et sont loin d'être l'idéales pour notre santé.

Pour les éviter, et parce qu'une seule solution ne peut pas convenir à tout le monde, voici nos suggestions naturelles, écologiques et saines :

 

Serviettes et tampons jetables bio 

Il y a du mieux ! C'est un très bon premier pas vers une hygiène intime plus écologique et plus saine. D'une part, ces protections sont non-toxiques pour ta muqueuse, donc bien meilleures pour ta santé. D'autre part, si elles créent tout autant de déchets, ceux-ci sont souvent biodégradables et beaucoup moins mauvais pour la planète, grâce à une fabrication en coton bio, comme les tampons My Holy. Ils sont, en plus, made in France et packagés écologiquemment.

 

Tampons bio sans applicateur - Boîte réutilisable

 

Cependant, la serviette hygiénique ou le tampon bio restent, in fine, des déchets : à l'échelle d'une vie, il faut savoir qu'une femme utilise en moyenne entre 10 000 et 15 000 protections ! Passons alors aux alternatives durables et lavables, donc zéro déchet.

 

Cup menstruelle : super durable 

Réutilisable plus de 10 ans, imperméable aux fuites, ne désèche pas la muqueuse utérine, écologique et surtout économique, la cup est une solution hyper durable !

Côté porte monnaie, le réutilisable emporte une nouvelle fois la médaille : on estime qu'en 10 ans (soit la durée de vie d'une cup), ce sont 600€ de tampons que tu n'auras pas à débourser, pour une cup qui en vaut moins de 30.

 En revanche, sache que la cup reste un objet que tu insères dans ton vagin : cela comporte un risque, rare, de syndrome du choc toxique, au même titre que les tampons (biologiques ou non). Ce risque est pris à partir du moment où l'on insère et garde trop longtemps un objet dans son vagin : les recommandations sont donc de changer son tampon toutes les 4 heures, et la cup toutes les 8 heures (12 heures grand maximum).
cup menstruelle

Serviettes hygiéniques lavables : le top du naturel

Si tu ne souhaites rien insérer dans ton vagin, les serviettes lavables sont idéales. A l'image des lingettes démaquillantes réutilisables ou encore des couches lavables, elles se lavent simplement en machine après utilisation (attention à utiliser de la lessive biologique ou du savon saponifié à froid bio pour ne pas ajouter de produits toxiques à ta protection 100 % saine !)

Hygiéniques, écologiques, saines et économiques, elles existes sous différentes formes, le plus souvent en coton bio ou Oeko-Tex, avec une couche absorbante anti-odeur entre 3 couches naturelles. Cette couche absorbante peut être du PUL, du lycra ou encore de la polaire.

Elles peuvent aussi défendre de belles causes. C'est le cas de Beauty Waps, qui te permet de soutenir l'éducation des filles en Afrique, tout en favorisant le développement de leur économie. Ethique et écologique, que demander de plus ?

Pour en savoir plus, découvre notre top des serviettes lavables, aussi appelées "SHL" serviette hygiénique lavable

Le flux instinctif : et pourquoi pas ?

Cette méthode consiste à ne pas se protéger pendant ses règles et à apprendre à contrôler son périnée pour retenir le flux des règles jusqu'à ce que vous puissiez l'évacuer. Elle permet de véritablement prendre conscience de son corps et d'apprendre à accepter cette période souvent difficile. Pour essayer, découvre cet article.

Bref, il existe une multitude de solutions plus ou moins écologiques, plus ou moins basées sur le bien-être et l'harmonie de la femme avec son corps. Chacune doit pouvoir faire le choix qui lui convient le mieux en ayant toutes les cartes en main, et aller à son rythme dans son désir de changement !

Cécile Puyhardy

Article rédigé par :

Cécile Puyhardy

Les avis de la communauté

Aucun commentaire pour le moment

Donne ton avis

×